L'histoire de l'ostéopathie

 

 

L’Ostéopathie fut structurée au 19ème siècle aux États-Unis, par Andrew Taylor STILL (1828-1917).

 

Ce fut le premier médecin à établir un lien entre le système musculo-squelettique (la mobilité) et les autres systèmes organiques d’une part ; entre la mobilité et l’équilibre du corps humain et l’état de santé d’autre part.

 

En 1874, il rompt avec la médecine traditionnelle de son époque, puise dans la médecine grecque, égyptienne, indienne et se rend compte que l’équilibre de la santé passe par l’équilibre du squelette.

 

Il formule le postulat suivant : "la structure gouverne la fonction".

 

C'est sur ce concept que STILL a fondé la première école d'Ostéopathie dans le monde "The American School of Osteopathy" en 1892. Pour valider des études différentes des études médicales allopathiques, il créa le "D.O. Degree", diplôme différent de celui de M.D. (Medical Doctor).

 

En 1900, un de ses disciples, William G. SUTHERLAND, diplômé de la première école américaine d'Ostéopathie, découvre l'Ostéopathie crânienne.

Par la suite, John M. LITTLEJOHN (un de ses élèves) ouvre en 1918 la première école européenne : la « British School Of Osteopathy » (Londres).

 

Ce n'est qu'en 1950 qu'un Ostéopathe français de formation anglaise Paul GENY, fonda la première Ecole Française d'Ostéopathie qui dès sa création connut un succès important.

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page

© 2014 by  G. Huntziger