Les indications

 

 

L'ostéopathie peut agir sur un large champ d'application. Il existe donc de nombreuses raisons de consulter un ostéopathe.

 

 

L'ostéopathie s’applique :

 

- Au système de l'appareil locomoteur : lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, douleur articulaire (hanche, genou, cheville,       épaule, coude...), entorse, tendinite...

- Au système neurologique : sciatique, cruralgie, névralgie cervico-brachiale, névralgie d'Arnold...

- Au système digestif : diarrhée, constipation, ballonement, reflux, douleur gastrique...

- Au système cardio-vasculaire : trouble circulatoire des membres inférieurs...

- Au système céphalique et ORL : céphalée, migraine, vertige, acouphène, rhinite, sinusite...

- Au système neuro-végétatif : stress, anxiété, trouble du sommeil, fatigue, état dépressif...

 

L'ostéopathie est également recommandée :

 

- A la suite d'un traumatisme : accident de la voie publique, chute, accident...

- Pour les femmes enceintes : suivi de grossesse (douleur lombaire, sciatique...), en post-partum...

- Pour les nourrissons : sommeil perturbé, torticoli du nourrisson, plagiocéphalie, régurgitation, colite...

- Pour les sportifs : préparation avant et remise en état après une compétition

- Pour la prévention des douleurs et des blocages, il est intéressant de faire 1 ou 2 consultations d’ostéopathie dans         l’année par prévention.

 

L'ostéopathe connaît ses limites et ne prétend pas tout soigner.

 

Il ne se propose pas de guérir les maladies dégénératives (cancer, sclérose en plaque…), les maladies génétiques (myopathie, mucoviscidose…), les maladies infectieuses (sida…).

 

Néanmoins, bien que les séances d'ostéopathie ne peuvent avoir d'action sur ces trois familles de pathologies, elles sont en mesure d'avoir une action sur les conséquences de ces maladies, spécialement sur la douleur, par libération des tensions des structures environnantes.